Russie : les opposants à la guerre russo-ukrainienne ont été arrêtés en grand nombre

0
241
russie arrestion opposant

Plus de 750 personnes ont été arrêtées en Russie pour protestation contre l’invasion de l’Ukraine par Moscou.

Selon l’organisation de surveillance indépendante OVD-Info, la police a arrêté au moins 756 personnes lors de manifestations dans 37 villes russes, dont environ la moitié à Moscou.



Depuis que le président Vladimir Poutine a autorisé l’invasion terrestre, aérienne et navale de l’Ukraine le 24 février, l’OVD-Info a enregistré plus de 14 000 arrestations pour des manifestations anti-guerre. Plus de 170 personnes ont été placées en détention provisoire en raison de leur participation.



Les reportages indépendants sur la guerre et les rassemblements anti-guerre sont désormais illégaux en Russie, selon une loi entrée en vigueur le 4 mars et passible de peines de prison pouvant aller jusqu’à 15 ans.



Sur les casques de certains policiers anti-émeutes, la lettre Z a été peinte aux couleurs du drapeau russe. La lettre Z est devenue un signe de soutien à ce que Moscou appelle sa campagne militaire spéciale de dénazification de l’Ukraine, comme on peut le voir sur les chars russes en Ukraine.



Plusieurs arrestations ont été signalées dans la deuxième plus grande ville de Russie, Saint-Pétersbourg, dont celle d’un manifestant qui a été tiré au sol.

Avec une douzaine de véhicules de police stationnés le long de la route, l’avenue Nevsky, au centre de la ville, a été fermée par la police. Un certain nombre de journalistes ont également été interpellés.

Pour rappel, les autorités ont arrêté plus de 5 000 manifestants à travers la Russie au cours du week-end.

>>Lire aussi : Guerre en Ukraine : entre Moscou et Kiev, de nouveaux échanges sont en cours de développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici