Réseaux sociaux : les enfants doivent-ils être tenus à l’écart, une sonnette d’alarme ?

0
189
Réseaux sociaux

Selon Yuval Levin, permettre aux enfants d’accéder aux réseaux sociaux est une erreur. À mon avis, permettre aux adultes d’accéder aux sites de réseaux sociaux est une erreur encore plus grave. Ne sont-ils pas ceux qui devraient accomplir leurs tâches et faire fonctionner la planète ? Étant donné que ces adultes passent leurs journées à être dépendants de leurs téléphones, il n’est pas surprenant que le monde implose avec un grand flux d’informations qui circulent.

De plus, les adultes sont ceux qui produisent la majorité des choses méchantes et offensantes en ligne. Elles débordent sur Internet, provoquant la misère, l’agitation et le chaos général. Nous, les jeunes, voulons juste parler et nous amuser ensemble. Pourquoi devrions-nous être les seuls à pouvoir garder notre plaisir ?

Pour les enfants en dessous d’un certain âge, les réseaux sociaux sont incontestablement nuisibles, et de nombreux problèmes sont incontestablement aggravés par eux. Mais dans la situation actuelle, il ne suffit pas d’empêcher les enfants d’utiliser les médias sociaux.

Que cela plaise ou non aux individus, les enfants utilisent désormais les réseaux sociaux. Je suis « parfaitement conscient » que les médias sociaux ont le potentiel d’être incroyablement destructeurs à l’adolescence. Je suis également « profondément conscient » que les dommages causés par les médias sociaux pourraient être réduits si davantage d’enfants avaient les compétences nécessaires pour gérer ces médias et les autres pressions qui en découlent (et s’ils avaient facilement accès à des soins de santé mentale s’ils en avaient besoin).

Tout le monde devrait s’efforcer de promouvoir des mesures

réseaux sociaux

Garder un œil sur les futures mesures potentielles visant à éloigner les jeunes enfants des médias sociaux peut avoir une influence. Mais plus important encore, il faut agir rapidement pour aider les enfants qui utilisent actuellement les médias sociaux (ou qui le feront bientôt). Quelle que soit votre position sur le problème, tout le monde devrait s’efforcer de promouvoir des mesures qui rendent les traitements de santé mentale pour adolescents plus largement disponibles, ainsi que davantage de formations à la gestion de la pression des médias sociaux.

Bien que le concept de Yuval Levin soit intriguant, nous savons par expérience que les enfants sont habiles à contourner les limites d’âge et les gardes de sécurité. Nous devons nous adapter en employant une stratégie globale pour protéger les enfants en ligne, car les enfants d’aujourd’hui développent des relations par le biais de la technologie et grandissent avec un smartphone dans les mains.

>>Lire aussi : Réseaux sociaux : voici 4 tendances publicitaires les plus chaudes de l’été

>>Lire aussi : Instagram publie un nouveau guide pour configurer les boutiques dans l’application.

La sécurité des enfants sur les plateformes de médias sociaux doit être une priorité lors du développement de ces réseaux. Et nous devons aider les parents en leur donnant les ressources dont ils ont besoin pour parler à leurs enfants de la sécurité sur internet de manière efficace. Ces deux composantes essentielles ne peuvent être remplacées par les seules restrictions d’âge.

Selon les recherches, les parents évitent d’avoir des dialogues désagréables sur des sujets liés à la sécurité. Par exemple, un récent sondage révèle que si la majorité des parents ont discuté de la sécurité des médias sociaux avec leurs enfants en général, moins d’un tiers d’entre eux ont discuté spécifiquement de la publication et du partage de photos dénudées.

En d’autres termes, les parents ont besoin d’aide pour se sentir à l’aise dans un dialogue honnête avec leurs enfants dès leur plus jeune âge. Les plateformes doivent prendre l’initiative de développer leurs plateformes en tenant compte des enfants. En outre, les adolescents doivent avoir accès à des connaissances actuelles et pertinentes sur ces sujets difficiles afin d’atténuer leur sentiment de culpabilité et d’établir un filet de sécurité.

Et vous qu’en pensez vous ? Dite le nous en commentaire.

Par : Nicoué Kevin Djanie Beyeme

Source : New York Time

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici