La France se retire officiellement du Mali après l’achèvement de l’opération militaire « Barkhane ».

0
143
La France se retire officiellement du Mali

Jeudi, Emmanuel Macron a renforcé sa décision, affirmant que la France continuera au Sahel « à jouer un rôle fédérateur » dans la lutte contre le djihadisme, en lien avec des alliés européens et africains.



Quitter le Mali, où les conditions anti-terroristes se sont détériorées, pour mieux rester au Sahel et s’adapter à la nature mouvante du danger islamiste en Afrique de l’Ouest. En conséquence, le gouvernement français explique sa décision de se retirer du Mali tout en restructurant ses activités dans la région afin de faire face à une menace qui menace les pays d’Afrique de l’Ouest en étroite collaboration avec ses alliés africains et européens.



Jeudi 17 février, Emmanuel Macron, aux côtés des chefs d’Etat du Sénégal et du Ghana, Macky Sall et Nana Akufo-Addo, ainsi que du président du Conseil européen, Charles Michel, a annoncé le redéploiement prévu à l’Elysée, juste avant d’un sommet entre pays européens et africains à Bruxelles.



« Nous ne pouvons pas rester militairement impliqués avec des régimes avec lesquels nous ne partageons pas la même stratégie, à peu près les mêmes ambitions secrètes », a déclaré le président français Emmanuel Macron, garantissant que la France continuera à jouer un « rôle fédéral » dans la région. . « La lutte contre le terrorisme au Sahel ne serait pas le devoir d’un seul pays africain », a déclaré son collègue sénégalais.

>>Lire aussi : Mali-France : une pause de Barkhane, mais comment ?

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici