Mali-France : une pause de Barkhane, mais comment ?

0
192
Mali-France : une pause de Barkhane

Cette semaine, le président français Emmanuel Macron devrait déclarer la fin de l’opération Barkhane et, par ricochet, de la force opérationnelle européenne Takuba. Les Français entendent se repositionner au Niger et dans les pays voisins.



« S’il fallait quitter le Mali », « S’il fallait que le président proclame la fin de l’opération Barkhane », « S’il fallait abandonner l’affaire Gao »… L’idée d’un départ du Mali est (re)discutée parmi les Les plus hauts gradés de l’armée française. Les militaires français le reconnaissent sous prétexte que la mission Barkhane au Mali est terminée s’ils refusent d’anticiper ouvertement les déclarations de l’Élysée, comme l’a fait lundi 14 février le ministre estonien de la Défense. Le jeudi 17 février, Emmanuel Macron est devrait faire l’annonce dans la matinée.



Alors que les relations entre Paris et Bamako se sont dégradées ces dernières semaines, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian prépare les esprits. Lundi 14 février, la date la plus actuelle a été annoncée sur une plateforme de la chaîne France 5. « Les autorités maliennes sont désormais une junte de cinq colonels qui en ont pris le contrôle et affirment vouloir le conserver encore cinq ans. Et n’avons-nous pas besoin de coopérer avec une junte comme celle-ci ? […] C’est dur de continuer dans ces conditions », a-t-il remarqué, sans proposer de départ militaire.

Source

>>Lire aussi : Mali : le Premier ministre malien « La France s’immisce dans l’effondrement du pays. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici