E-commerce : en Europe, le montant des ventes en ligne a augmenté de 13 % en 2021

0
172
e-commerce ventes en ligne

Selon un rapport publié mardi par deux organisations représentatives du secteur, la réouverture progressive des magasins tout au long de l’année n’a pas été affectée par la croissance des achats en ligne. La nouvelle est bonne pour les plateformes numériques mais moins bonne pour le commerce local.



Selon un communiqué de presse d’Ecommerce Europe et d’EuroCommerce, « le commerce électronique continue de croître, malgré la levée des restrictions et la possibilité pour les consommateurs de retourner dans les magasins », avec un chiffre d’affaires de 718 milliards d’euros, en hausse de 13%.

En effet, les ventes de produits en ligne avaient explosé en 2020, obligeant les Européens à rester chez eux et à consommer de la nourriture en raison de la pandémie. De ce fait, malgré une baisse des ventes dans les secteurs des loisirs et du tourisme, la croissance du commerce de détail en ligne a pu se maintenir à 10 %.



Selon l’évaluation des deux organisations réalisée en collaboration avec le centre d’analyse de marché de l’université des sciences appliquées d’Amsterdam, les ventes en ligne auraient totalisé 633 milliards d’euros d’ici 2020 à une échelle comparable.

Distribution

Ce chiffre comprend les ventes réalisées dans les 27 pays membres de l’Union européenne ainsi que dans dix pays non membres supplémentaires, tels que le Royaume-Uni, la Suisse et l’Ukraine. La Fédération de Russie, qui était initialement incluse dans le rapport 2020, a été exclue.

La région la plus importante pour le commerce électronique européen est l’Europe occidentale, qui comprend des pays comme la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne. En 2021, cette région représentera 63 % des ventes en ligne avec 450 milliards d’euros de recettes.



Elle est suivie par l’Europe du Sud, qui comprend l’Italie, la Grèce et l’Espagne, qui représentait 16 % des ventes mondiales l’année précédente avec 118 milliards d’euros.

Bien que le nombre d’Européens effectuant leurs achats en ligne ait légèrement diminué après l’introduction des réglementations sanitaires, passant de 74 % en 2020 à 73 % en 2021.



Malgré le conflit en Ukraine et l’inflation, qui pourraient avoir un impact sur les dépenses, EuroCommerce et Ecommerce Europe prévoient que la croissance du secteur se stabilisera autour du niveau de 2021 pour 2022.

«Le fait que les ventes en ligne enregistrent seulement une petite baisse jusqu’à présent montre que l’e-commerce est devenu indispensable et très résilient», indiquent les deux organisations.

>>Lire aussi : 7 raisons pour lesquelles vous devriez avoir un blog sur votre site d’e-commerce

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici