Au Burkina Faso, « Paul-Henri Sandaogo Damiba veut réarmer les militaires ».

0
249
Au Burkina Faso,

Le nouveau dirigeant du Burkina Faso est un lecteur assidu. Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a écrit « Armées de la Corne de l’Afrique et terrorisme : des réponses incertaines ? Michel Galy, homme politique français, a récemment enquêté sur ce chef-d’œuvre littéraire pour TV5 Monde.



Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba est également écrivain. Le président du conseil militaire qui a pris le pouvoir au Burkina Faso fait dans son premier livre des propositions concrètes pour faire avancer la lutte contre le terrorisme. Dans un entretien avec Denise Epoté sur les plateaux de TV5 Monde, Michel Galy s’est interrogé, « Armées ouest-africaines et terrorisme, des réponses peu concluantes ?



Selon Michel Galy, professeur de géopolitique et chercheur au Centre d’études sur les conflits, l’homme fort du Burkina Faso souhaite une action militaire accrue, y compris « des excursions hors des frontières en collaboration avec d’autres forces armées ». Cela leur a permis de mieux appréhender l’environnement et les tactiques des terroristes avant d’engager le combat avec eux. Selon le politologue, le diplômé 2017 de l’Ecole militaire de Paris souhaite « réarmer les militaires ».



Selon le colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, auteur de « La guerre au Mali », « il prône une sortie des paradigmes occidentaux pour s’inculturer à la réalité africaine ». Elle préfigure une campagne anti-djihadiste menée par des Burkinabè ou des Sahéliens, suivie d’opérations terrestres très mobiles. Une stratégie de contre-insurrection qui emploie des troupes et des organisations militaires spécialisées. Il ne parle pas ici de militaires, mais d’armées populaires. »



Le cinéaste burkinabè a été un témoin privilégié de la montée de l’extrémisme violent, comme le montre cette pièce à l’esprit libre. Il a pu mesurer le degré de difficulté des difficultés et des obstacles à surmonter. Paul-Henri Sandaogo Damiba soutient dans la seconde moitié de son livre que les États modifient leurs réactions aux conditions locales afin de faire face à la mobilité et à l’inexpérience des djihadistes.



Le 1er juin 2021, « Les trois colonnes » ont publié un livre de 160 pages intitulé « Armées ouest-africaines et terrorisme, Réponses incertaines ? Cet ouvrage est presque certain d’établir un record de ventes, grâce à l’exposition internationale de son auteur. Au lendemain du coup d’État, il figurait au 220e rang des articles les plus populaires sur Amazon.fr.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici