Zoom sur Fadima Diawara, fondatrice de kunfabo

0
271
Fadima Diawara fondatrice de Kunfabo nourri de grands projets pour la téléphonie africaine



Seulement 7 mois après son introduction dans le marché de la téléphonie, Fadima Diawara nourrit de grands projets pour l’Afrique. La jeune entrepreneure ne compte pas vendre ses smartphones uniquement en Guinée mais en côte d’ivoire; au Bénin, et même à l’extérieur de l’Afrique.

Qui est Fadima Diawara?

Fadima est une jeune guinéenne de 24 ans. Diplômée de droit à l’université de Conakry, elle n’a pas voulu arrêter ses études et se marier comme ses camarades. C’est ainsi, qu’elle s’envola pour l’Espagne. Hélas, la réalité était toute autre et les problèmes s’enchaînèrent. Elle vira de cap pour une nouvelle formation en comptabilité …

En 2016, elle s’amourache à la technologie et quitte son travail pour la fabrication de smartphones. Avec l’aide de business angels et un fond propre de 100 000 euros elle crée “kunfabo”. Un Smartphone qui répond aux normes africaines d’où la traduction Malinké “être en contact”.



Caratéristique des Smartphones Kunfado

Les Kunfabo seront munis d’un système d’exploitation Android 8.1, avec une couverture 4G, d’un écran 5 72 pouces avec un format 18/9. Le Smartphone est muni d’applications pré-installéés purement africaines comme Dikalo le ” WhatsApp africain “. 



Le bilan après 8 mois de présence dans le marché de la téléphonie

“Nous avons un bon feedback des utilisateurs en Guinée. Suite à une forte demande, nous préparons une deuxième introduction sur le marché notamment en République Démocratique du Congo, au Sénégal, au Cameroun et en Europe. Cependant, il sied de préciser qu’il est n’est pas facile à investir en Afrique, mais nous nous adaptons au climat d’affaires et comptons conquérir le marché de la téléphonie mobile en Afrique”; dixit la fondatrice de Kunfabo.

Lire aussi : Comment trouver une idée de projet rentable à 100 %

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here