Urgence : Le président Macron bascule entre menace terroriste et sanitaire

0
27
Macron entre attaque terroriste et crise sanitaire

Un tiraillement entre menace terroriste et menace sanitaire a lieu en ce moment même en France. En effet, pendant que le président Macron annonce un reconfinement pour endiguer la deuxième vague de Covid-19, les attaques terroristes s’enchaînent. Emmanuel Macron doit décider de nouvelle mesure en ce jour 30 octobre lors d’un conseil de défense.



Les modalités du reconfinement

Au soir du mercredi 28 octobre, le président Emmanuel Macron a annoncé un nouveau confinement. Une décision qui prend effet àpartir de ce vendredi 30 octobre jusqu’au 1 er décembre prochain. Les détails de ce reconfinement ont été donnés hier soir lors d’une conférence de presse animée par le Premier ministre Jean Castex.   

En effet, dans le but de maîtriser la nouvelle vague de la pandémie du coronavirus qui circule, d’importantes décisions ont été prises. Tout le monde reste confiné, les déplacements sont limités, seuls les autorisés ont droits aux sorties, c’est-à-dire ceux qui ont leurs attestations.





«Vous ne pourrez quitter votre domicile que pour certaines raisons et munis d’une attestation. Et il ne sera pas possible de voyager au sein du territoire national. Y compris une résidence principale à une résidence secondaire », a déclaré le Premier ministre.

Retour des attestations de sortir

Les déplacements dans le cadre du travail ou d’école ne peuvent être possibles que grâce à deux attestations permanentes. Une délivrée par l’employeur pour autoriser les déplacements entre domicile et le lieu du travail.

Et la seconde, délivrée par l’établissement scolaire pour les déplacements domicile-école des enfants. Mais ces déplacements sont limités au maximum, avec des récréations par groupes. Et le port de masque obligatoire à partir du CP pour les élèves.

Trois morts dans l’attaque à l’église Notre-Dame de Nice, nouvelle menace terroriste en France

Quant aux entreprises, une mesure d’aide a été instaurée pour surmonter le reconfinement. Il s’agit de 15 milliards d’euros par mois, a déclaré le ministre de l’économie Bruno Le Maire.

«Environ 6 milliards d’euros pour le fonds de solidarité, 7 milliards d’euros pour l’activité partielle. Un milliard d’euros pour les exonérations de cotisations sociales. Et un milliard d’euros pour prendre en charge une partie des loyers des entreprises », a déclaré le ministre.

En ce qui concerne les lieux de culte, ils seront ouverts mais il n’y aura point de cérémonies religieuses. C’est sans penser aux terroristes que l’ouverture des lieux de cultes a été autorisée . En effet, y a eu trois morts jeudi matin avec une égorgée et plusieurs blessées dans une attaque à l’église Notre-Dame de Nice.

Il s’agit là d’une troisième menace terroriste en à peine un mois en France. Face à cette situation un nouveau conseil de défense a lieu ce vendredi 30 octobre à l’Élysée.

>>Lire aussi : Reconfinement France: le président Macron promet de l’aide aux petites entreprises

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here