Un second débat virtuel ? Donald Trump donne un refus catégorique

0
3
Trump & Biden pour un débat virtuel?

En Amérique, la commission indépendante en charge de l’organisation des débats présidentiels envisage s’adapter face aux évènements. En effet, après le premier face à face entre Trump et Biden, Trump annonce être positif au Covid-19. Ayant passé quelques jours à l’hôpital, il en ressort bien portant dit-il. Alors qu’un second débat présidentiel est prévu pour le jeudi 15 octobre prochain, la commission revoit les dispositions. Le débat sera virtuel mais Donald Trump s’y oppose catégoriquement.



« Débattre derrière un ordinateur c’est ridicule… »

Prévu pour le 15 octobre à Miami, le second face à face entre Donald Trump et Joe Biden tiendra plus. Car Donald Trump ne compte pas observer les nouvelles dispositions mise en place par l’équipe d’organisation. « Par mesure de précaution sanitaire, le deuxième débat devra se tenir à distance, de manière virtuelle », a communiqué l’équipe d’organisation. La commission précise que des dispositions sont prises pour assurer la protection et la sécurité de toutes les personnes impliquées.





Mais sans perdre une minute, Donald Trump s’y oppose fermement. « Je ne vais pas perdre mon temps avec un débat virtuel ! », a-t-il notifié dans une interview accordée à Fox Business. Il ajoute par la suite, « débattre derrière un ordinateur, c’est ridicule, et en plus ils vous coupent quand ils ont envie ! »

N’ayez pas peur du Covid-19

En effet, le 2 octobre passé, après le premier débat, Trump et la première dame étaient déclarés positifs au Covid-19. Alors que son opposant Joe Biden, lui, étant négatif continuait sa campagne Trump demeura à l’hôpital pour les soins.  Mais au bout de 3 jours, il quitte l’hôpital annonçant qu’il se sent vraiment bien. Et par la suite ajoute sur son tweet : « N’ayez pas peur du Covid, Ne le laissez pas dominer votre vie ».  

Raison pour laquelle, ces supporters le soutiennent face à son refus de débattre en virtuel. Tomson Lukas affirme, « cela devrait être en personne […] le président le souhaite. Les américains veulent regarder. Laissons les débattre en personne ! »

Mais Marjorie Broncho, une électrice démocrate, de son côté n’est pas étonnée de la réaction du président. « Je ne suis pas surprise parce que si c’est virtuel, il ne pourra pas nous faire le grand théâtre habituel. Et je ne pense pas que le virtuel lui offre le genre de scène dont il a malheureusement besoin. Je ne pense pas qu’on connaisse son état réel de santé » dit-elle.

>>Lire aussi : Présidentielle aux USA : face à face des numéros deux, Kamala Harris vs Mike Pence

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here