Togo : Gabriel Kodjo continue de réclamer la victoire à la présidentielle

0
235



Disparu depuis le 9 juillet suite à une convocation du juge, Gabriel Kodjo fait l’objet d’un mandat d’arrêt international. Il est appelé à répondre avec certains leaders de la dynamique de l’opposition des charges retenues contre lui. Pourtant depuis sa cachette, il proclame via les réseaux sociaux, qu’il est le vainqueur de la présidentielle du 22 février. Aussi intimé-t-il à la communauté internationale.

Poursuivi parce qu’il réclame la victoire…

Selon Kodjo, c’est parce qu’il réclame la victoire qu’il est poursuivi et que sa vie est menacée. Tel est le message qu’il véhicule dans la présente affirmation :

« Je réclame la victoire du peuple togolais pour relancer le pays. Et c’est par cette réclamation là que j’ai subi des violences policières, moi, ma famille et les patriotes qui étaient chez moi. Depuis le 21 (avril, date de son arrestation), ils sont en prison. C’est aussi pour ça que l’on a lancé un mandat d’arrêt international contre moi. Je suis entré dans le maquis parce que ma vie est menacée. »

Sur ce, Kodjo est certain d’être le gagnant de la présidentielle du 22 février et compte monter au pouvoir. Aussi poursuit-il : « ils ont l’habitude de gagner les élections, cette fois, c’est le peuple souverain qui a gagné. »





Le gouvernement est paralysé

D’après l’ancien premier ministre, depuis le 3 mai, date de la prestation de serment du président Faure Gnassingbé, le gouvernement est paralysé. Bien plus, les activités sont aussi paralysées dans tous les secteurs et le banditisme grandissant.

Kodjo appelle à l’intervention de tout Togo pour stopper cette paralysie. Soucieux de la vie au gouvernement, il « interpelle la communauté internationale afin qu’elle intervienne au Togo et exige l’arrêt des poursuites contre ceux qui pensent autrement que ceux qui sont au pouvoir. » Du reste, on ignore où se trouve actuellement Gabriel Kodjo.

>>Lire aussi : Mauritanie : six Ministres arrêtés pour corruption

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here