TikTok : l’application n’a plus sa place aux USA

0
356
Donald Trump Vs TikTok



Dans une déclaration rendue publique le 31 juillet passé, le président américain annonce l’interdiction du réseau social, TikTok. Le réseau social est soupçonné d’être utilisé par les services de renseignement chinois.

TikTok serait utilisé contre Donald Trump ?

Le réseau social TikTok, est en premier lieu accusé par M.Trump de fournir des renseignements aux Chinois. Mais d’autres raisons ont motivé le président à prendre cette décision. Il est tout à fait clair qu’il y aura bientôt une élection au pays de l’oncle Sam.

Actuellement, l’Amérique est en pleine préparation pour sa future élection présidentielle et empêche toute action pouvant compromettre cette élection. Ce qui explique cette décision prise par le président américain. En effet, Donald Trump pense que le réseau social est utilisé par ses adversaires politiques contre lui. Ceci parce qu’à la fin du mois de juin passé ; certains jeunes Fans de la Pop Sud-Coréen ont encouragé leur abonnés sur TikTok  à s’inscrire au Meeting de Donald Trump mais à ne pas y présenter. Résultats, dans la salle, on ne retrouvait que 6.200 personnes sur les 20.000 inscrites.

De plus, Mary Joe Laupp, qui est une créatrice de contenu sur TikTok et qui a lancé un appel au boycott du Meeting du président s’est fait recrutée par l’équipe de Joe Biden.

Toutes ces raisons ont poussé Donald Trump à prendre cette décision. “En ce qui concerne TikTok, nous l’interdisons aux Etats-Unis.” A-t-il dit aux journalistes à bord de l’avion présidentiel Air Force One. Proposant dans ce sens au groupe ByteDance de revendre l’application à Microsoft.



Le groupe chinois se justifie

Devant toutes ces accusations le groupe chinois cherche à se justifier. Le mercredi passé, le patron de TikTok, Mayer Kevin a fait sortir une note pour se justifier. “Nous ne sommes pas politiques, nous n’acceptons pas de publicités politiques et nous n’avons pas d’agenda. Notre seul objectif est de rester une plateforme animée et dynamique appréciée de tous.” A-t-il dit. Il continue en disant : “Toute l’industrie est examinée de près, et avec raison. En raison des origines chinoises de l’entreprise, nous sommes examinés d’encore plus près. Nous acceptons et relevons le défi.”

Les analyses de James Lewis, chef programme de politique des technologies à la CSIS montre que le risque que présente l’application est “proche de zéro”. Mais tout ceci ne semble pas convaincre le président Trump, il maintient toujours sa position.



TikTok ne fait pas d’ailleurs l’unanimité dans tous les pays

L’USA n’est absolument pas le premier à interdire le réseau social. En inde TikTok occupe la première place parmi les applications chinoises bloquées sur le territoire. Le Pakistan aussi pense que les vidéos publiées sur l’application ne respectent pas les valeurs morales. Et lance récemment un ultimatum à l’entreprise.

Lire aussi : Google play services : la première application téléchargée plus de 10 milliards de fois


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here