Terreur politique à Hong Kong : 12 candidats disqualifiés

0
144
12 candidats disqualifiés à Hong Kong pour les législatives



À Hong Kong, alors que les élections législatives approchent à grand pas, douze candidats sont disqualifiés. Hier dans la journée, les candidats concernés ont reçu des courriers les informant de leurs disqualifications. Ces derniers ont tenu une conférence de presse afin d’informer la population de ce qui se passe réellement.

Joshua Wong, leader du ” mouvement des parapluies ” en 2014; également disqualifié,  a déclaré : ” notre résistance se poursuivra ; et nous espérons que le monde se tiendra à nos côtés dans les batailles à venir “. Cette disqualification survient après que les candidats aient été par courrier appelé à statuer sur la loi de sécurité sociale.  Une nouvelle loi mise en vigueur ce 30 Juin 2020. Le gouvernement espère ainsi opérer un filtrage ” politique des candidats ” afin de s’assurer d’une majorité au parlement.



Quatre étudiants arrêtés à Hong Kong

Ce mercredi, quatre étudiants, membre d’un groupe militant pour l’indépendance ont été arrêtés. Une nouvelle unité des forces de l’ordre à été formée en vue de faire respecter la nouvelle loi. C’est elle qui a procédé à l’arrestation de ces jeunes dont l’âge est compris entre 16 et 21 ans.

Leur mouvement ” Student localism ” a été dissous à la veille de l’entrée en vigueur de la nouvelle loi.

Ces jeunes sont accusée d’avoir incité la population à des rebellions. De ce fait, ils ont enfreint la nouvelle loi, leurs crimes pouvant être passible de prison à perpétuité.



Une ère de terreur politique

Avec la nouvelle loi, le gouvernement espère faire comprendre à la population qu’aucun acte de vandalisme ne sera toléré. Ni physiquement, ni virtuellement, à cet effet la Police déclare : “la police rappelle à la population  qu’Internet n’est pas un espace virtuel au-dessus des lois. Quiconque commet un acte illégal, que ce soit dans le monde réel ou sur Internet” ; s’expose à des poursuites.

Mais pour les démocrates, l’entrée en vigueur de cette loi annonce une ère de terreur politique. Si donner son avis sera passible de peine de prison; l’appartenance a un Parti démocrate ne le sera pas moins.

L’on s’attend à ce que l’opposition s’affaiblit de jour en jour. Ses partisans craignant de tomber sous le joug de la nouvelle loi.

Lire aussi : La PMA est désormais légale pour toute les françaises

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here