Présidentielle en Guinée : “Si Alpha Condé ne reconnait pas sa défaite…nous saurons la lui démontrer”

0
147
cellou-dalein-diallo

Alors que sa candidature engendrait la division au sein de l’opposition cette fois-ci c’est certains. Le leader Cellou Dalein Diallo, est depuis le 6 septembre le candidat de l’UFDG à la présidentielle du 18 octobre. Désigné suite à un conseil national d’investiture, le leader d’opposition Cellou Dalein est prêt à mener le combat. Il prend la communauté internationale à témoin et prévient Alpha Condé.



L’opposant Cellou Diallo candidat de l’UFDG

L’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a investi le principal leader Cellou Dalein Diallo comme candidat à la présidentielle. Cette désignation a eu lieu suite à un conseil national d’investiture.

Comme annoncé dans le quotidien Guinée7, nous pouvons lire les raisons qui justifient sa course pour l’élection présidentielle. Le leader d’opposition Cellou Dalein Diallo s’interroge « Ai-je vraiment le choix quand on est face à un adversaire obsédé par le pouvoir ? Qui ne se préoccupe ni de nos routes, ni de nos hôpitaux, ni de nos écoles. Ai-je vraiment le choix quand on est face à un pouvoir qui n’a aucun égard pour les droits humains ? »



L’opposant Cellou Dalein Diallo accepte sa candidature pour l’élection présidentielle du 18 octobre prochain. « C’est donc dans la foi de cet exaltant projet commun, celui de libérer notre pays de la dictature que j’accepte », déclare-t-il.

Il poursuit en demandant l’engagement de tous dès maintenant pour l’obtention de l’alternance démocratique. Il affirme : « L’alternance politique est possible, elle est à notre portée. Se battre pour gagner. Se battre pour conserver notre victoire. »

Mise en garde à l’endroit d’Alpha Condé

L’ancien premier ministre, Cellou Dalein, met en garde le président Condé s’il ne reconnait pas sa défaite dans les urnes. En mettant la communauté internationale à témoin, il prévient le chef de l’état que cette fois-ci la donne à changer. « Nous lui donnons rendez-vous le 18 octobre. Nous lui montrerons que notre volonté de changement et d’alternance ne se négociera plus » lança-t-il.



Enfin, Cellou Dalein Diallo termine en disant que : « 2020 n’est pas 2010, encore moins 2015. Nous sommes prêts, nous gagnerons, qu’Alpha Condé se le tienne pour dit. Cela est écrit. Cela sera accompli ».

Lire aussi : Présidentielle en Guinée : l’opposition prise dans un dilemme

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here