Mali : libération de Soumaïla Cissé, le gouvernement de transition sur de bons signaux

0
11
Libération des otages

Séparé de sa délégation, le 25 mars dernier lors des campagnes pour la législative, Soumaïla Cissé est enfin libre, une libération survenue ce 8 octobre. Le chef de l’opposition regagne sa maison auprès des siens. Ce même jour, l’humanitaire franco-suisse, Sophie Pétronin, également en otage depuis quatre ans a été libérée. De plus, deux autres otages italiens, Nicola Chiacchio et le père Pier Luigi Macalli, ont aussi retrouvé leur liberté. Des libérations qui ont eu lieu grâce au dynamisme du nouveau gouvernement.



Libération de Soumaïla Cissé

Le 25 mars dernier alors qu’il battait campagne pour les législatives, le président de l’URD, Soumaïla Cissé avait été enlevé. Au fil des discussions sa libération est survenue ce 8 octobre, y compris celle de Sophie Pétronin et de deux italiens.

Le chef de de l’opposition malienne très heureux d’être enfin libéré, remercie le peuple malien. Et d’après Cissé, la liberté est l’une des valeurs qu’il faut le plus défendre.

Il déclare : « physiquement, je n’ai pas de problème, je me sens bien, mais c’est surtout que je suis très heureux. Être privé de liberté pendant de longs mois, c’est quelque chose à ne pas vivre. Et je crois qu’aujourd’hui, l’une des valeurs qu’il faut le plus défendre, c’est la liberté (…). Ceci dit, je suis heureux d’être malien, parce que, pendant des mois, j’ai eu énormément de solidarité. C’est un peuple de culture, un vieux pays qui met souvent l’aspect humanitaire par devant ».





La joie dans les cœurs

Quant à Sophie Pétronin, capturée depuis le 24 décembre 2016 par un groupe armé à Gao, elle a également retrouvé sa liberté. L’humanitaire franco-suisse s’était déjà mentalement forgé à de telle mésaventure.

Elle déclare : « nous avons tous eu des épreuves à traverser. Si vous résistez, vous allez vous cogner. Alors je me suis placée dans l’acceptation ». De même, deux italiens Nicola Chiacchio et le père Pier Luigi Macalli ont été également libérés.

Ces libérations surviennent quelques semaines après la formation du gouvernement de transition. Le nouveau gouvernement débute sa mission sur de bons signaux, en tout cas c’est ce qu’on remarque. La libération de ces otages a entraîné une liesse au Mali, surtout celle de Soumaïla Cissé. Les responsables de l’URD s’en réjouissent.  

>>Lire aussi : Présidentielle aux USA : face à face des numéros deux, Kamala Harris vs Mike Pence

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here