L’éducation sénégalaise à l’épreuve du covid-19

1
88
Impact du coronavirus sur l'éducation sénégalaise



L’éducation est un droit pour toutes personnes d’après la déclaration universelle des droits de l’homme. Cependant, depuis quelques mois, ce droit est relégué au second plan pour des raisons sanitaires à savoir le coronavirus. Les effets néfastes de cette pandémie se sentent au niveau du système sanitaire, du transport, du tourisme, mais aussi de l’éducation. Faisons un zoom sur l’impact de cette pandémie au niveau de l’éducation nationale sénégalaise en cette période.

Le 16 mars dernier, le ministère de l’Éducation nationale publie un arrêté annonçant la fermeture de toutes les structures scolaires. L’éducation est un ensemble de programmes planifiés à l’avance, mais aussi de connaissances à installer chez les élèves. Exceptionnellement, cette année, ces programmes ne seront pas exécutés dans les conditions optimales.

L’impact du covid-19 sur l’éducation en chiffre

Les conséquences de cette fermeture sont nombreuses et non négligeables. 3.509.000 élèves (préscolaire, élémentaire, moyen, secondaire et apprenant dans les classes d’alphabet) sont sevrés de toutes activités d’apprentissage.

Les activités de formations continues ou initiales sont à l’arrêt. À peu près 2000 apprenti-enseignants ne reçoivent plus les enseignements.

Et 90.816 enseignants sont au chômage technique et continuent à percevoir leur salaire. Vous conviendrez avec moi que c’est un investissement peu rentable du fait que les écoles ne fonctionnent plus.

Des programmes scolaires comme zéro abri provisoire sont touchés par la limitation de circulation des personnes. Il a pour objectif la construction de 6 400 salles de classes qui pouvaient permettre de faire cours pendant l’hivernage.

Les mots du ministre de l’éducation nationale

Monsieur Mamadou Talla se veut rassurant en ce temps de crise du système éducatif. Selon lui, nous ne sommes pas encore dans une dynamique d’une année blanche. Et des mesures comme : apprendre à la maison est mis en œuvre. Apprendre à la maison est un dispositif numérique qui a pour fonction d’assurer la continuité pédagogique des cours. Il permet de faire les cours à distance, en ligne. Dans cette optique, des cours sont faites aussi à travers les chaînes TV et les radios communautaires. Notons que ces dispositifs ne pourront substituer le schéma classique que pour un temps bien défini. 

En dépit de tout cela, le Sénégal peut compter sur l’appui de ces partenaires comme l’UNESCO, l’USAID, la BM, l’AFD. Alors chers élèves mettons notre mal en patience, bientôt nous rejoindront le chemin des écoles. Nous terminerons avec cette citation de joseph Ki-Zerbo.

L’éducation sénégalaise est le logiciel de l’ordinateur central qui programme l’avenir du pays.

Lire aussi : Togo: affaire Agbéyomé Kodjo, la CEDEAO laisse le pays appliqué ses lois

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here