Ibrahim Ben Aziz Konaté du rêve à la réalité

0
487

Ibrahim Ben Aziz Konaté, ce jeune entrepreneur!

Ibrahim Ben Aziz Konaté, l’entrepreneur ivoirien de 25 ans, est  le propriétaire de Volaille d’or. Une entreprise de production et de distribution des volailles et des produits agro-alimentaires.

Après son baccalauréat D en 2013 au lycée Garçon de Bingerville. Ibrahim poursuit ses études en finance comptabilité et gestion.  

Volaille d’or, un rêve d’or

Ce jeune ivoirien a eu la bonne idée de se lancer dans l’élevage de volailles. Au départ, Ibrahim n’était pas un passionné d’élevage. Le déclic s’est fait un peu par hasard suite à un reportage.

Ainsi, il affirme que “l’idée est partie d’un reportage”. Inspiré et décidé d’apporter un plus  à ce domaine. En suite, son but est de vendre des poulets à des prix compétitifs directement aux consommateurs.

Tout d’abord, Ibrahim se forme sur YouTube.   démarre son entreprise Volaille d’or avec une somme de 60 milles Francs CFA.

Une entreprise dont la spécialité est d’abattre, nettoyer, préparer et livrer le même jour. Afin de réaliser son rêve, Ibrahim faisait du porte à porte tous les weekends après les cours.




A seulement 25 ans, le jeune entrepreneur possède trois fermes qui produisent par mois entre 4 et 6 milles poulets.

De telle manière, en 2019, le chiffre d’affaire de Volaille d’or a atteint  400 millions Francs CFA. En effet, l’entreprise Volaille d’or emploie au total entre 13 à 15 personnes. Cette année, la start-up du jeune Ivoirien décentralise et s’ouvre à San Pedro le 06 février.

Aujourd’hui, titulaire d’une licence en finance comptabilité et gestion et actuellement en master 1.  Ibrahim veut être milliardaire avant ses 30 ans. De plus de ses activités professionnelles de manager général de l’entreprise volaille d’or, il partage son savoir.

Depuis 2016, Ibrahim Ben Aziz Konaté est non seulement conférencier dans les écoles supérieures pour la promotion de entrepreneuriat jeune.

Mais encore à la Banque mondiale et consultant formateur à la Banque Africaine développement (BAD). Et déclare “Je ne demande pas de rémunération pour mes intervention, je me fais un carnet d’adresse”.

De même, que de nominations, de récompenses et de reconnaissances nationales et internationales. Notamment le prestigieux prix Anzisha 2017.

L’année 2019, une année de succès pour le jeune président fondateur de Volaille d’or.

Ibrahim a été nominé à African Talent Awards catégorie meilleur entrepreneur de l’année. En outre, le Grand Prix de la Business Plan Compétition du patronat Ivoirien. Ibrahim a obtenu le prix de l’excellence du meilleur chef d’entreprise « catégorie jeune ».

 Ce dernier prix lui a été remis le 6 août en présence du Président ivoirienAlassane Ouattara.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here