Guinée : Une délégation CEDEAO-UA-ONU à Conakry

0
35
Une délégation Cédéao-UA-ONU s'est rendue en Guinée

Depuis dimanche, une mission conjointe des institutions internationales CEDEAO-UA-ONU a débuté en Guinée. Ces institutions sont à Conakry en vue de faire retrouver un terrain d’entente aux acteurs. Et surtout ramener la paix pour mettre fin à la crise post-électorale. Après avoir rencontré les acteurs à divers niveaux, la délégation a demandé la libération du domicile de l’opposant Cellou Diallo.



 

     Une mission tripartite CEDEAOUAONU en Guinée

Les institutions internationales CEDEAO-UA-ONU ont organisé depuis le dimanche 25 octobre une mission conjointe en Guinée. La raison de cette mission est de faire regagner un peu plus de confiance aux acteurs guinéennes. Et surtout d’arrêter les violences qui ont lieu après les élections du 18 octobre passé. D’après le président de la commission, Jean-Claude Kassi Brou, «il s’agit de ramener un peu plus de confiance entre les acteurs. Ramener un peu de paix, de sérénité, puis surtout arrêter les violences. »





Concernant les violences post-électorales, la mission demande qu’une enquête soit menée sur les auteurs. Et que les « forces de défense et de sécurité agissent avec retenue et professionnalisme dans la gestion des manifestations ». La délégation après avoir rencontré les responsables de la Céni, du gouvernement et du corps diplomatique s’est rendue chez Cellou Dalein.

            Recours aux institutions

C’est au soir du lundi 26 octobre que la délégation s’est rendue chez l’opposant en chef, Cellou Dalein Diallo. Après de longues discussions avec ce dernier, la délégation exhorte les autorités guinéennes à levier le blocage de son domicile.

En effet, Cellou Dalein est bloqué à son domicile de Conakry par les forces de défense et de sécurité. Et ce, depuis le mercredi passé, après que ce dernier s’est auto proclamé, avant la décision de la CENI, vainqueur des élections.



 Enfin, la délégation « encourage toutes les parties à recourir aux institutions et dispositions légales » pour résoudre les différends issus de l’élection. Quant à la CENI, accusée d’avoir biaisé les résultats des élections, elle affirme avoir procédé dans la transparence totale. Et déclare terminer son travail. Seuls les candidats peuvent déposer des recours auprès de la cour constitutionnelle a-t-elle déclaré. Ils disposent encore jusqu’au dimanche prochain pour le faire.

>>Lire aussi : Présidentielle en Guinée : Contestation des résultats de la CENI sur la victoire d’Alpha Condé

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here