Ghana : Adwoa assassine ses deux fils puis ensevelit l’un avec des billets laminés

0
546
Adwoa tue ses deux fils et accuse son mari



Ceci s’est passé à Yeboa Akosua, une communauté agricole non loin d’Ejura située dans la région d’Ashanti au Ghana. Une jeune femme nommée Adwoa Juliana âgée de 35 ans est inculpée par le tribunal du district d’Ejura. Et pour cause, elle aurait apparemment tué ses deux fils.

Adwoa arrêtée pour avoir apparemment tué ses deux fils  

L’inculpation d’Adwoa Juliana au tribunal d’Ejura a été présidée par M. Divine KwakuAhiadu. Deux chefs de meurtre ont été retenus contre elle. Aussi a-t-elle été renvoyée pour comparaître le 31 août 2020, et ce, malgré son plaidoyer.

Par ailleurs, le tribunal a enjoint à la police de tester l’inculpée pour la Covid-19. Ce faisant, il tient à protéger la vie des autres prisonniers au cas où l’inculpée serait infectée par le virus.



D’après le commissaire adjoint de la police (ASP), Kyei Sarpong, la suspecte avait été arrêtée le 22 juillet 2020. Ceci, suite à sa désertion du foyer conjugal sous prétexte d’aller rendre visite à son frère habitant un village voisin. En ce temps, son mari s’était rendu au marché d’Ejura pour écouler son maïs.

Toujours d’après le commissaire de police, elle ne serait pas revenue le même jour. Quand elle fit finalement sa réapparition, c’est un voisin à la maison de son mari qui la ramena. Cependant, avec son plus jeune fils décédé.

Juliana accuse faussement son mari d’être l’assassin de ses enfants

Une fois de retour chez elle, Adwoa alla alerter le voisinage que son mari avait tenté d’éliminer elle et ses fils. Toutefois, elle aurait réussi à s’échapper avec un des enfants décédé. Se voyant faussement accusé, l’époux en question alla porter plainte auprès de la police d’Ejura contre son épouse. Du coup, elle fut arrêtée.



Une fois arrêtée, Adwoa n’arrivait pas à dire où se trouvait le second enfant ; témoigne l’ASP Sarpong. Cependant, à l’aide de quelques membres de la communauté, la police s’est lancée à la recherche du second fils.

Ce dernier a été finalement retrouvé dans une ferme situé environ à 4 kilomètres de sa maison. Il était à moitié enterré avec des billets de 200 GH et 50 GH ; mais laminés. Du reste, la police promet mener d’amples enquêtes afin d’éclairer cette affaire criminelle. 

Lire aussi : Insolite : Des parents en Argentine tiennent à appeler leurs fils “Covid”

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here