Gabon : bras de fer entre les autorités religieuses et les autorités politiques

0
88

Hier, dimanche 25 octobre 2020, les gabonais ont eu droit à un évènement surprenant. Il s’agissait d’un terrible bras de fer au Gabon entre les autorités religieuses et celles politiques. En un mot, c’était les armes à feu contre la Bible.



Désobéissance à la fermeture des lieux de cultes

Depuis l’avènement du coronavirus, d’importantes mesures ont été prises pour y faire face. Au nombre de ces mesures, figure la fermeture des lieux du culte. Si dans certains pays, les autorités politiques ont fini pour les rouvrir, ce n’est pas le cas au Gabon.





Cependant, l’archevêque de la capitale du pays a lancé un appel à la reprise des cultes. A cet appel, les chrétiens catholiques répondirent massivement présents. Du coup, les lieux de cultes, ce dimanche, ont rouvert leur porte et une foule de fidèles les remplissait.

Déclenchement d’un bras de fer au Gabon suite à la réaction des autorités politiques contre les réligieuses

Face à une telle situation, la réaction des autorités politiques ne s’est fait pas attendre. Elles voient son pouvoir comme violé puis envoient contre les chrétiens catholiques des forces de l’ordre. Elles comptent les éluder et les éparpiller.

Ce fut le cas à l’Eglise Marie Auxiliatrice de Mikolongo Okala. Cependant, en réponse aux forces de l’ordre venus pour les renvoyer, les chrétiens continuèrent leur prière. La police dû tirer du gaz lacrymogène sur les croyants à l’intérieur de certaines Eglises.

>>Lire aussi : Sidiki Diabaté de nouveau confronté à un malheur

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here