Et si août, était le mois le plus catastrophique de l’année ?

0
301
Août, un mois béni ou catastrophique?



Du latin augustus, le mois d’août est par référence un mois de fortes pluies et de prospérités. Sur l’angle religieux, il est également, un mois, dédié à la vierge Marie. Ceci nous fait dire que le mois d’août est à l’origine un mois “béni”. Mais est ce que cette bénédiction demeure toujours à la vue des catastrophes qui se sont abattues sur l’entendue des continents au courant de la première quinzaine du dit-mois ?

Retour sur quelques événements du mois d’août

Le 04 août, les deux explosions de Beyrouth ont ouvert la série des catastrophes du mois “béni”; faisant ainsi des centaines de morts et une multitude de blessés. Les dégâts matériels sont jusque-là inestimables. D’après les enquêtes, 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium seraient à l’origine de l’explosion qui a occasionnée tout sauf la joie.

Lire aussi : Liban : Le port de Beyrouth victime d’explosions

Après cela, tout s’enchaîne comme une chaîne menant en enfers avec la mort de 5 membres d’une même famille tués par un incendie à Denver. Cet incendie s’est produit le 07 août 2020, la famille était d’origine sénégalaise.

Si nous quittons les USA pour joindre l’Afrique, nous tombons sur une scène d’insolite. Un guinéen bat à mort sa femme pour une histoire de libido alors que non loin de la Guinée, au Cameroun ; l’abandon de bébé est devenu une mode très prise.



Mais dans quel monde vivons-nous ?

Vous me direz certainement dans un monde où les gouvernants démissionnent au moindre faux pas ou bien s’arrachent les cravates. C’est l’exemple du gouvernement de la Guinée équatoriale qui a rendu ses dossiers ; mais aussi de la somalie où le président de la Somalie et celui de l’Assemblée nationale s’échangent des coups-de-poing devant le monde entier.

Lire aussi :Somalie : coups de poing entre le président de l’assemblée nationale et celui de la république

On continue toujours …

Restant sur la même dynamique, on assiste à enlèvement de l’imam de Djibo au Burkina par un groupe armé non identifié. Ce dernier fut retrouvé hier quatre pieds sous terre.

Nous ne saurions terminer cette analyse sans parler de l’incendie qui s’est produit à l’aéroport de Dubaï le jour même de l’Assomption. L’évaluation des dégâts est en cours, même si on note d’emblée d’importantes pertes.



Pour n’en citer que ces événements, sans oublier la pandémie du coronavirus ; nous pouvons dire que ce mois d’août est tout sauf béni. “Quand l’août est bon, abondance en moisson”, disait un sage. Nous verrons bien ce qu’il en sera de la moisson de cette année.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here