Covid-19 : 100.000 morts dépassés au Royaume-Uni

0
6
100.000 morts dépassés Royaume-Uni
Photo de Karolina Grabowska provenant de Pexels

Covid-19 : 100.000 morts dépassés au Royaume-Uni. Il s’agit du premier pays européen à franchir le cap symbolique des 100.000 décès. Un chiffre en partie lié au variant du virus, très implanté dans le pays.

Royaume-Uni, premier pays européen a franchir les 100.000 décès.



Le Royaume-Uni est le premier pays européen à franchir le cap symbolique des 100 000 décès. C’est un bien triste record pour le Royaume-Uni, qui est devenu mardi le premier pays d’Europe à dépasser la barre des 100 000 décès liés au Covid-19. Ce chiffre confirme l’ampleur de la crise pour ce pays qui place tous ses espoirs dans la vaccination et qui affronte un variant du virus.

Selon le bilan quotidien du ministère de la Santé, 1 631 décès supplémentaires ont été enregistrés, portant le bilan total de la pandémie à 100 162 morts. Par contre, le nombre de cas recensés s’est établi à 20 089.

Comme ailleurs dans le monde, ce chiffre est probablement sous-évalué. Le nombre de morts où le Covid-19 est mentionné sur le certificat de décès comme cause suspecte; et recensé par les organismes officiels de statistiques, dépassait 104 000 à la mi-janvier. Si le nombre de contaminations, qui avoisine les 3,7 millions a amorcé un reflux grâce au nouveau confinement, « le pic des morts » doit encore arriver; a prévenu, vendredi, le médecin chef pour l’Angleterre, Chris Whitty.



Une gestion de crise critiquée

Le premier mort lié au nouveau Corona virus en Angleterre avait été annoncé le 5 mars 2020. Depuis, les chiffres n’ont cessé grimper avec un record de 1 820 morts le 20 janvier. Depuis le début, le premier ministre britannique Boris Johnson est accusé d’avoir sous-estimé l’ampleur de la crise. D’aucuns l’accusent également d’avoir ignoré l’avis des scientifiques.



Au printemps, son gouvernement s’était finalement résolu à drastiquement durcir les restrictions, à l’instar d’autres pays européens. Ceci, après une étude alarmiste annonçant des centaines de milliers de morts si aucune mesure n’était prise.

Critiquées aussi au début pour un dépistage insuffisant et une pénurie d’équipements de protection pour les soignants; puis pour un très coûteux système de traçage des cas contacts défaillant, les autorités concentrent désormais tous leurs efforts sur la vaccination. Bref, 100.000 morts dépassés au Royaume-Uni.

>>Lire aussi : Donald Trump devant une douzaine d’affaires



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here