Côte d’Ivoire : Les résultats partiels de l’élection présidentielle

0
45
L'opposition ivoirienne appelle à l'ouverture d'une transition civile

Après l’élection présidentielle passée sous tension en Côte d’Ivoire, la commission électorale indépendante annonce les résultats partiels du scrutin. Et le candidat du RHDP, Alassane Ouattara, est largement en tête dans les sondages. Mais l’opposition quant à elle, annonce ne pas reconnaître l’élection présidentielle et demande l’ouverture d’une transition civile. En réaction, le directeur exécutif du RHDP, Adama Bictogo, appelle le gouvernement à la fermeté.

Les résultats du premier tour électoral

Le samedi 31 octobre, les électeurs ivoiriens étaient invités dans les bureaux de vote. Plus de peur que de mal, le vote s’est déroulé avec quelques incidents relevés. A présent, au lendemain du vote, la commission électorale indépendante a dévoilé les premiers résultats de l’élection.

Selon le site d’information Le Point Sur, le candidat Alassane Ouattara, a obtenu 98% des voix à Korhogo. Qui est la capitale du nord avec un taux de participation de 88%, précise Le Point. D’après le quotidien Fraternité Matin, « Alassane Ouattara est en tête dans 26 départements ».

 « L’on a assisté à un véritable plébiscite du candidat du RHDP dans cette partie du pays. Les scores publiés par la CEI avoisinent dans l’ensemble les 100%. Aussi bien en termes de taux de participation que du nombre de votants », précise le quotidien.

 L’appel à une transition civile

Quant à l’opposition, elle fait une apparition avant l’annonce des résultats partiels. En présence des journalistes nationaux et internationaux, depuis la résidence d’Henri Konan Bédié, l’opposition affiche sa position. Pascal Affi N’Guessan, prenant la parole déclare que l’opposition ne reconnaît pas l’élection présidentielle.

Par conséquent, elle « constate la fin du mandat du président Ouattara, et appelle à l’ouverture d’une transition civile. Afin de créer les conditions d’une élection présidentielle juste et transparente ». D’après l’opposition, le taux de participation à l’élection est moins de 10%.

Mais le directeur exécutif du RHDP, Adama Bictogo, qualifie cette opposition d’irresponsable. L’accusant d’être responsable des incidents et morts survenus durant les élections, il demande au gouvernement de faire preuve de fermeté.

>>Lire aussi : Présidentielle Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara appelle au calme

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here