Côte d’Ivoire : Hamed Bakayoko donne assurance aux acteurs du secteur privé

0
65
Rencontre entre Hamed Bakayoko et les acteurs du privé

En Côte d’Ivoire, à moins de deux mois de l’élection présidentielle la tension monte de tous côtés. Tandis que des mouvements de contestations sortent de pas et d’autres, les différents acteurs du secteur privé sont inquiets. A cet effet, le Premier Ministre Hamed Bakayoko rassure les acteurs du secteur privé. Et il réitère les engagements du gouvernement à maintenir un climat de paix et de sécurité propice à l’investissement.



Hamed Bakayoko rencontre les acteurs du privé

La vie politique en Côte d’Ivoire est en ébullition ces jours-ci. De vives contestations s’observent suite au rejet du dossier des candidats Guillaume Soro, Laurent Gbagbo et bien d’autres candidats. Le climat politique instable, les acteurs du secteur privé s’inquiètent des retombées sur leur secteur.

C’est donc dans l’objectif de rassurer ces différents acteurs que le premier ministre a eu hier une rencontre avec eux. Hamed Bakayoko, premier ministre a assuré les acteurs du privé de l’engagement du gouvernement à maintenir un climat de paix.  « Je vous demande de continuer à investir, à créer de la valeur ajoutée et des emplois. Faites-nous confiance, le gouvernement s’engage à maintenir la paix. La sécurité et la stabilité dans le pays », a déclaré Hamed Bakayoko.



Le privé, principal moteur du développement

Ensuite, le premier ministre reconnait que le secteur privé demeurera le principal moteur du développement socio-économique de la Côte d’Ivoire. Bakayoko trouve indispensable du renforcement du partenariat Etat/secteur privé pour l’atteinte des objectifs de développement. Tel que l’amélioration des conditions de vie de toutes les couches sociales, par la création d’emplois décents et durables.



Le chef du gouvernement a également assuré que le gouvernement veille à consolider les acquis enregistrés depuis 2012. Cette rencontre a aussi permis d’abordé les questions liées à la gestion de la pandémie du Covid-19. Le remboursement des crédits de TVA, la mise en œuvre des réformes fiscales et bien d’autres encore.    

Lire aussi : Guillaume Soro et Laurent Gbagbo recalés, les vraies raisons du rejet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here