Comment ouvrir un cabinet d’avocat – guide en 7 étapes

0
985
Comment ouvrir un cabinet d'avocat

Si vous êtes un nouvel avocat qui n’a aucune expérience de la pratique juridique, vous devez adopter davantage de stratégies de promotion en ligne et hors ligne. Vous souhaitez comment ouvrir un cabinet d’avocat, juridique, mais vous ne savez pas comment procéder ?

Le lancement d’un cabinet d’avocats peut être plus difficile que celui de tout autre type d’entreprise. Contrairement à la croyance populaire, devenir avocat ne simplifie pas nécessairement les choses.

Le fait d’être avocat vous donne les capacités de conseiller et d’aider les hommes d’affaires, mais il ne vous donne pas les capacités fondamentales requises pour gérer avec succès un cabinet. Les capacités requises pour diriger un cabinet d’avocats sont différentes de celles requises pour pratiquer le droit, car il s’agit d’une entreprise.

Comment ouvrir un cabinet d’avocat ?

Voici les actions cruciales que vous devez entreprendre pour lancer votre propre entreprise juridique sont présentées dans cet article. Mais d’abord, vous êtes-vous déjà demandé : « Pourquoi devrais-je diriger un cabinet juridique ? »

Ouvrir son cabinet d’avocat à la sortie de l’école

Avant de quitter votre emploi pour ouvrir votre propre cabinet d’avocats, vous devez être prêt à faire face aux exigences qui en découlent. Outre le fait de traiter des affaires et de pratiquer le droit, ce qui est le métier de vos rêves, vous devrez également recruter et gérer des employés, vous occuper de la paie du personnel, travailler à l’acquisition de clients, et même assurer la communication et le suivi avec les clients. Pour gérer votre cabinet d’avocats avec succès, vous devez comprendre que vous devez le traiter comme une entreprise et comme une profession.

Il ne fait aucun doute que travailler pour quelqu’un en tant qu’avocat peut être difficile et, peut-être, démoralisant. À un moment donné, vous pouvez commencer à remettre en question votre décision de devenir avocat.

C’est compréhensible, compte tenu de la charge de travail, des nuits blanches, des dossiers peu inspirants, de la mauvaise culture professionnelle et même des patrons horribles. Il pourrait tout aussi bien y avoir un cas de harcèlement sexuel de la part de votre employeur.

Bien qu’il puisse être difficile de posséder et de gérer un cabinet d’avocats, les avantages l’emportent sur les inconvénients, surtout si vous avez le désir et la patience nécessaires pour que cela fonctionne. Donc, si vous vous êtes déjà demandé si vous deviez créer un cabinet d’avocats, voici les avantages de le faire :

  • Posséder un cabinet d’avocats vous donne l’opportunité d’être votre propre patron.
  • Vous pouvez enfin travailler uniquement sur les affaires que vous trouvez intéressantes.
  • Vous pouvez choisir vous-même vos employés et vos clients. Vous avez maintenant le privilège d’attirer les meilleurs talents dans votre cabinet d’avocats
  • Posséder un cabinet d’avocats vous permet de créer la culture de travail et la réputation que vous désirez
  • C’est vous qui décidez du montant que vous facturez à vos clients et du pourcentage qui va dans votre poche.
  • Posséder un cabinet d’avocats vous donne l’occasion de devenir un expert. Vous acquerrez de l’expérience en tant qu’avocat, employé, propriétaire d’entreprise et même en tant que négociateur.

La création d’un cabinet d’avocats est-elle rentable aux États-Unis et au Royaume-Uni ? Créer votre propre cabinet d’avocats peut être gratifiant, mais vous devez être prêt à faire face aux désagréments liés à la gestion d’une entreprise. Si vous souhaitez bénéficier des avantages ci-dessus et créer votre propre cabinet d’avocats, examinons les étapes nécessaires à franchir.

Comment ouvrir un cabinet d’avocat – Quelles sont les étapes à suivre

comment ouvrir un cabinet d'avocat

Ouvrir son cabinet davocat prix

Prendre la décision de lancer sa propre entreprise juridique est la première étape du processus. La plupart des diplômés en droit s’empressent de lancer leur propre cabinet juridique après avoir été trompés par l’exaltation d’être leur propre patron. Malheureusement, ils découvrent que c’est plus difficile que prévu une fois qu’ils se sont lancés.

Selon les études, il faut au moins 30 000 euros de CA pour qu’un cabinet d’avocat puisse être rentable.

Est-il simple de lancer un cabinet juridique ? Le chemin vers l’ouverture d’un cabinet juridique est difficile. Si tout ce que vous voulez faire est de lire des affaires et de pratiquer le droit, vous ne devriez pas le faire. Cela est dû au fait que la gestion d’un cabinet juridique implique à la fois la gestion d’une entreprise et la pratique du droit. Gérer une entreprise et pratiquer le droit sont deux tâches difficiles.

>>Lire aussi :

Comment ouvrir un cabinet d’avocat – Déterminer la structure de l’entité du cabinet d’avocats

Que vous souhaitiez une entreprise individuelle, un partenariat, une société à responsabilité limitée ou une société par actions, c’est ici que vous prenez votre décision. La structure d’entité que vous choisissez vous affecte à bien des égards.

Alors que l’entreprise individuelle et la société en nom collectif vous exposent aux bénéfices et aux responsabilités de l’entreprise, la société à responsabilité limitée et la société par actions protègent vos biens personnels contre les défaillances de l’entreprise.

Business plan cabinet d’avocat

Une fois que vous avez décidé de la structure de votre cabinet d’avocats, la prochaine étape consiste à préparer un plan d’affaires. Le plan d’affaires d’un cabinet d’avocats est comme votre troisième œil ; il vous aide à considérer l’entreprise d’un point de vue objectif.

La préparation d’un plan d’affaires vous aide à définir des buts et des objectifs réalistes et réalisables. C’est également là que vous énoncez vos plans de gestion, votre source de capital et vos plans opérationnels. Un plan d’affaires vous accompagne généralement tout au long du processus de création de votre entreprise, de l’idée à l’exécution.

>>Lire aussi :

Comment ouvrir un cabinet d’avocat – Enregistrer votre cabinet d’avocats

Après avoir obtenu les clarifications et les orientations de votre plan d’affaires, l’étape suivante consiste à enregistrer votre entreprise. Étant donné que plus de 26 % des avocats américains exercent en solo, il est nécessaire que vous créiez une identité de marque.

Et vous ne pouvez le faire qu’en enregistrant votre entreprise et en obtenant les permis et licences nécessaires. À ce stade, votre cabinet est prêt à commencer à accepter des clients et d’autres engagements juridiques.

Il est important d’enregistrer votre cabinet d’avocats aux États-Unis et d’obtenir les permis et licences nécessaires. Il est également important que vous vous efforciez d’obtenir une assurance responsabilité professionnelle.

Souscrire une assurance

L’assurance responsabilité professionnelle, parfois appelée assurance erreurs et omissions aux États-Unis, protège les propriétaires d’entreprises contre les allégations de négligence. Il est essentiel d’obtenir ce type d’assurance commerciale.

Elle empêche vos clients d’intenter une action en justice contre votre entreprise pour des erreurs qui leur ont coûté de l’argent. Si vous débutez dans la pratique du droit et que vous manquez d’expérience, cette assurance est extrêmement cruciale.

Comment ouvrir un cabinet d’avocat  – Promotion de votre cabinet juridique

Vous n’auriez pas de clients pour commencer, à moins d’avoir exercé le métier d’avocat pendant de nombreuses années et de vous être constitué un grand nombre de clients fidèles.

Les difficultés dans ce domaine sont minimes pour les avocats qui créent leur société juridique après avoir acquis une expertise et des contacts. La plupart du temps, leurs clients transfèrent sans réticence leurs affaires à leur nouveau cabinet juridique.

Conclusion

Les défis que représente le fait d’avoir son propre cabinet juridique peuvent être épuisants. Vous vous épuiserez à gérer des tâches qui ne sont pas liées à la pratique juridique. Voici des exemples de tâches auxquelles vous serez confronté et qui ne sont pas liées à la pratique juridique :

  • Les tâches liées à la création de l’entreprise
  • les tâches administratives, la gestion des salaires, le recrutement et la gestion des employés
  • la génération et le marketing de prospects pour les cabinets d’avocats, etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici