Burkina Faso: Le conseil constitutionnel valide la réélection de Roch M. C. Kaboré

0
21

Le Conseil constitutionnel du Burkina Faso a validé, vendredi, la réélection du président sortant Roch Marc Christian Kaboré. Avec 57,74 % des voix au premier tour, le président sortant est réélu pour un deuxième mandat de cinq ans.

Le Conseil constitutionnel burkinabè a validé, vendredi 18 décembre, la réélection du président sortant Rock Marc Christian Kaboré . Avec 57,74 % des voix au premier tour, il va diriger encore le pays pendant cinq ans.





“Le candidat Roch M. C. Kaboré est élu président du Faso”. C’est ce qu’a déclaré le président du Conseil constitutionnel, Kassoum Kambou, lors d’une audience publique ; jugeant l’élection présidentielle du 22 novembre “régulière”.

Selon le Conseil constitutionnel, le président Kaboré “a obtenu 1 654 229 voix, soit 57,74 %. C’est peu moins que les 57,87 % annoncés par la Commission électorale indépendante (CENI) le 26 novembre. Cette différence s’explique par l’annulation par le Conseil constitutionnel des bulletins dans 200 bureaux de votes. Et pour cause, des procès-verbaux non parvenus ou non-conformes.

Le conseil n’a reçu aucun recours pour une annulation

Le Conseil constitutionnel n’a enregistré aucun recours en annulation du scrutin. Il a relevé quelques ” insuffisances et erreurs matérielles. Mais ces dernières ” n’entachent pas la régularité, la transparence et la sincérité du scrutin”.



Le 26 novembre, la CENI a proclamé les résultats provisoires de la présidentielle. L’opposition avait menacé de ne pas reconnaître les résultats. Elle dénonçait des ” fraudes massives”. Elle a cependant “pris acte” de la réélection de Roch Marc Christian Kaboré.

Plusieurs candidats malheureux avaient ensuite félicité le président Kaboré, notamment Zéphirin Diabré.

Lutter contre les groupes jihadistes, défi majeur de Kaboré

Roch Marc Christian Kaboré réélut, entame un second mandat à 63 ans. Il aura comme priorité la lourde tâche de la lutte contre les groupes jihadistes; ces derniers qui ont plongé dans le chaos une large partie de ce pays d’Afrique de l’Ouest.

>>Lire aussi : L’ancien chef d’Etat du Burundi Pierre Buyoya est décédé du covid-19

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here