Burkina-Faso : à 19 ans, Gampiné obtient son BAC avec 18,38 de moyenne

0
528
Gampiné, meilleure élève au BAC burkinabè



L’actuelle star des réseaux sociaux eue égard à son record au Bac 2020 s’appelle Gampiné Paul Marie Pierrette. Elle est la candidate à avoir obtenu la meilleure moyenne de la série D avec 18,38/20. Ce fut le jeudi dernier que les résultats du baccalauréat session 2020 ont été proclamés au Burkina-Faso

Gampiné meilleure de sa série avec des notes époustouflantes

Notre lauréate est âgée de 19 ans et est élève au collège privé Horizon international de Ouagadougou. A l’issue de la proclamation des résultats le jeudi dernier, Gampiné Paul Marie Pierrette sort vainqueur de l’examen du BAC. Mieux, elle a supplanté tous les candidats de son pays avec 18,38/20 de moyenne. Voici ses notes obtenues par matière:

SVT : 20/20 ; maths : 19/20 ; PC : 20/20 ; français : 14/20 ; anglais écrit : 18/20 ; Histoire et Géographie : 19/20 ; philosophie : 15/20 ; Eps / inapte. Le total de toutes ses notes donnait 441/480. Gampiné reçut la mention très bien.



Le public à la vue de ses notes, avoue sa satisfaction et félicite Gampiné. Rappelons que l’examen du baccalauréat a eu lieu sur l’ensemble du territoire burkinabè du 03 au 21 août 2020. Il a rassemblé au total 125.805 candidats ; le plus jeune avait 15 ans et le plus âgé, 63 ans. 

Par ailleurs, contrairement à l’année passée, les taux de succès aux CEP, BEPC, BEP et CAP seraient cette année en hausse. Car, au CEP, on a pour taux de succès 66,06% contre 55,11% en 2019. Au BEPC, on a pour taux de succès 36,47% contre 26,62% en 2019. Au CAP et au BEP, on a pour taux de succès 63,37% contre 46, 86 en 2019.

L’excellence semble être particulièrement au rendez-vous cette année au Burkina-Faso. Car, avant Gampiné, la performance obtenue au Brevet d’Études du Premier Cycle cette année est de 18,66/20. Celle qui l’obtient s’appelle Sawadogo Fatimatou Bintou Jaharahï âgée de 16 ans.



Des examens dans “un contexte difficile”

Ce qui est étonnant, c’est que les examens de fin de cette année ont eu lieu dans ” un contexte difficile “. Car, en plus de la menace terroriste dans laquelle baigne depuis longtemps le Burkina, s’ajoute la pandémie du coronavirus. Ce qui conduisit à la fermeture des écoles rouvertes suite à la stabilisation de la situation sanitaire. Ainsi, de telles prouesses aux examens de fin d’année étaient peu probable.

C’est peut-être ici, les motifs de gratitude à l’égard du gouvernement. En effet, ce dernier avait mis à profit les canaux numériques afin d’assurer la continuité des cours. Et ce, notamment, par voie radiophonique. Bien plus, l’armée burkinabè avait héliporté certains élèves jusqu’à leur centre de composition en raison de la menace terroriste.



Il va sans dire que l’organisation effective des différents examens de fin d’année fut un pari gagné par le gouvernement. Plus encore, elle est le fruit de l’effort conjugué des acteurs de l’éducation, de l’armée et des parents d’élèves. 

Lire aussi : Insolite : Des parents en Argentine tiennent à appeler leur fils “covid”

                                                                                                                                                                          

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here