Bénin : Des élèves filles tombent en transe dans les classes au CEG 1 de Natitingou

0
110

Un fait incroyable pour tous les citoyens béninois et ceux de Natitingou en particulier. Hier, au collège d’enseignement général 1 de Natitingou, s’est produit une scène extraordinaire. Alors qu’on s’apprêtait à commencer les activités pédagogiques, huit filles commencèrent à crier et à se lamenter. Suite à cela, elles tombèrent toutes en transe.



Directeur départemental de la santé, médecins, sapeurs-pompiers et guérisseurs traditionnel à la rescousse

Complètement bouleversé par cet incident, le directeur du CEG1 de Natitingou fit directement appel à son supérieur hiérarchique. En arrivant, ce dernier était accompagné du Directeur départemental de la santé de l’Atacora, des médecins, des sapeurs-pompiers et d’un guérisseur traditionnel.

Dans ses explications, le directeur de l’Etablissement en question précisa comment le phénomène eut lieu. D’après ses dires, s’aurait été une fille qui sentit tout début un malaise. « On a pensé que c’est le vertige ce matin peu avant 08 heures. On s’occupait de cette fille quand brusquement d’autres phénomènes de ce genre se sont manifestés dans les classes »





« Au total, nous avons enregistré 08 cas. Le premier cas, puisque nous avons pensé que c’était un vertige lié peut-être à un paludisme, nous l’avons envoyé à ses parents » a déclaré ledit directeur Saïbou Tapsoba. Suite à cela, il ajoute que les filles en question sont déjà prises en charge dans des hôpitaux.

La transe des élèves filles, une situation qui existait… !!!

Après s’être assuré de l’évacuation effective des filles concernées à l’hôpital, le Directeur départemental de la santé donne son point de vu. Il affirme que c’est une situation qui existait mais dont les causes réelles restent inconnues.

En ce qui concerne ces nouveaux cas, il dit : « les gens pensent toujours que c’est une situation mystique. Mais nous agents de santé, on n’a pas besoin de penser à ça. Nous devons chercher jusqu’à la dernière minute, toute anomalie psychologique et autres, qui causent le mal. Nous allons d’ailleurs nous mettre là-dessus »

Un avis qui n’est pas cependant partagé par le guérisseur traditionnel qui était présent aussi sur les lieux. Pour lui, la cause de ce phénomène serait une énergie qui balance toutes les filles en menstrues ou celles qui en sortaient.

En effet, ces types d’énergies sont du sang.
Tout en ajoutant qu’il serait difficile d’y mettre fin, le guérisseur traditionnel en question, Sentiment Mohammed, propose, entre autres thérapies, le désenvoutement des salles de classe. Pour rappel, ce phénomène qui n’est pas à sa première apparition, est devenu cyclique dans les collèges du Bénin.

>>Lire aussi : Insolite : Trois soleils s’élèvent dans le ciel de la Chine

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here