Barack Obama soutien son ancien vice-président et critique Donald Trump

0
59
Obama en meeting à Orlando

A quelques jours de l’élection présidentielle américaine, Barack Obama enchaîne avec les meetings. En soutenant son ancien vice-président, Joe Biden, Obama critique le gouvernement de Donald Trump. Le mardi 27 octobre, l’ancien président des Etats-Unis d’Amérique était en meeting à Orlando.



Obama en meeting critique le gouvernement de Trump

Selon Rfi, l’ex-président américain, Barack Obama s’est rendu hier mardi 27 octobre, à Orlando en Floride pour battre campagne. Devant des partisans en voiture, Obama s’est exprimé en lançant des attaques contre Trump ainsi que sa gestion du Covid-19. Il déclare : « l’autre jour en meeting, il a dit que les gens prêtent trop d’attention au Covid. À croire qu’il est jaloux de la couverture médiatique du Covid ! Alors qu’il a transformé la maison Blanche en cluster ! »





Et poursuivant avec les propositions de Trump, il dit: «quand on a demandé à Trump ce qu’il aurait pu faire différemment, savez-vous ce qu’il a répondu? «Pas grand-chose». Pas grand-chose? Vraiment? Peut-être qu’il aurait pu éviter de nous conseiller d’avaler de l’eau de javel pour soigner le Covid! »

            Mobiliser l’électorat démocrate

En effet, lors d’un point de presse, Donald Trump avait fait allusion au désinfectant pour éliminer le virus. Il avait lancé: «Je vois que le désinfectant l’assomme (le coronavirus) en une minute. Et est-ce qu’il y a un moyen de faire quelque chose comme ça? Avec une injection à l’intérieur ou presque comme un nettoyage? »

Avec un objectif clair, Obama invite les partisans démocrates à se manifester en grand nombre pour aller voter. Il déclare: «Nous devons voter comme jamais auparavant et ne laisser aucun doute! ». Pour Obama, la participation est un élément clé de la victoire pour les démocrates. Et pour que celle-ci soit incontestable, elle devra être éclatante.

En attendant le 3 novembre prochain, l’appel se poursuit. Et comme un peu partout aux États-Unis, la démographie est favorable aux démocrates.

>>Lire aussi : Deuxième et dernier débat présidentiel, Donald Trump étonne plus d’un

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here