33ans déjà, que le Balai Citoyen réclame vérité sur l’assassinat de Thomas Sankara

0
75
Le Balai Citoyen commémore Thomas Sankara

Au Burkina, le mouvement ‘‘Le Balai Citoyen’’ revient sur la figure emblématique du pays. Il a organisé hier une conférence de presse pour la commémoration de l’assassinat du capitaine Thomas Sankara. Assassiné y a 33ans aujourd’hui, le mouvement revient sur les dossiers du capitaine lors de la conférence. Deux points essentiels étaient à l’ordre du jour, en premier l’évolution du dossier judiciaire relatif à l’assassinat de Thomas Sankara. Et en second lieu, l’institution d’une bourse doctorale Thomas Sankara.



Il est temps que la lumière soit faite sur l’assassinat de Thomas Sankara

15 Octobre 1987 – 15 Octobre 2020, y a exactement 33 ans que le capitaine Thomas Sankara a été assassiné. En vue de sa commémoration, le mouvement ‘‘Le Balai Citoyen’’ a organisé une conférence de presse le mercredi 14 octobre.

A cette conférence deux principaux points étaient à l’ordre du jour. Celui concernant l’évolution du dossier judiciaire relatif à l’assassinat et le second abordant l’institution d’une bourse doctorale Thomas Sankara.

Le porte-parole du mouvement, Eric Kinda, salue la mémoire de Me N’Kounkou, le premier ayant demandé justice pour le capitaine. « Nos pensées vont spécialement à la mémoire de Me N’kounkou. Celui-là même qui a osé prendre sur lui la responsabilité historique de porte cette plainte. Malheureusement me N’Kounkou nous a quitté en juillet 2019 au congo. 23 ans après, le dossier n’a toujours pas abouti », a signalé Eric Kinda.





A cet effet, le mouvement lance à nouveau un appel à la justice burkinabè. Il invite le juge d’instruction à faire diligence concernant le dossier. « 33 ans c’est l’âge de Thomas Sankara à sa prise de pouvoir, 33 ans c’est suffisant pour que la lumière soit faite. Que ceux qui ont commis cette forfaiture répondent de leurs actes devant la justice. L’espoir que nous avons tous nourri de voir le procès s’ouvrir en 2020 est en train de s’amenuiser », a-t-il déclaré.

La décision gouvernementale

Toujours dans le cadre des 33ans du capitaine, l’Etat burkinabé baptise l’université Ouaga 2 du nom de Thomas Sankara. Une décision gouvernementale vivement saluée par le mouvement. Abordant le deuxième point, le Balai Citoyen se réjouit des reconnaissances faites au président Thomas Sankara. Egalement une érection de la statue du président Sankara est prévue cette année sur le lieu de son assassinat.

Mais le mouvement espère plus des autorités. Il estime que l’ultime hommage pour l’homme est de ressortir la vérité et la justice sur son assassinat. Et donc un appel à la mobilisation continue du peuple pour réclamer la vérité et la justice sur son assassinat est lancé.

>>Lire aussi : Présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida candidat du MPS, absent à son investiture

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here